Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

14.05.2009

20h00
opderschmelz


Qu'elle crie ou susurre, qu'elle nous caresse les oreilles ou nous prenne à rebrousse-poil, elle frappe juste à chaque fois. Jeune prodige de la chanson tzigane, repérée depuis un moment par les cinéastes Tony Gatlif et Emir Kusturica, Erika Serre impose un univers inédit et émouvant. Hongroise installée à Paris, elle a su bien s'entourer de musiciens roms, français, un joueur de tablas du Rajhastan, un jazzman, un bassiste camerounais et un guitariste mi-syrien mi-sicilien. Imaginez une diagonale qui partirait du Moyen-Orient, qui passerait par la Grèce, la Sicile, l'Andalousie et qui finirait sa course en Europe Centrale et vous aurez une petite idée de la musique d'Erika & Emigrante. C’est donc un répertoire très ouvert que nous propose ce groupe. Le métissage est captivant, les frontières des origines s’estompent, les racines et les voyages fusionnent. Ces musiques aux rythmes lancinants accrochent un public jeune qui apprécie la fête et la danse, tout en restant proches du blues, du jazz et du world authentique. en collaboration avec le CDMH – Centre de documentation sur les migrations humaines a.s.b.l. La manifestation a lieu dans le cadre du Colloque international transfrontalier du 14-15-16 mai 2009 organisé par le Centre de Documentation sur les Migration Humaines / Dudelange (L), l’Université de Trèves, l’Université de Metz et le Festival de Talange (F) « Hommes et Usines » Les Unes et les Autres en migration - Les rapports de genre entre public/privé Les travaux questionnant le lien entre genre et migration se multiplient ces dernières années mettant en évidence avant tout la place des femmes – longtemps restées invisibles – dans les migrations internationales, les secteurs d’activité dans lesquels elles exercent, les formes d’exploitation qu’elles subissent, mais aussi les apports qu’elles gagnent en migrant. Les études ont donné lieu à une juste revalorisation de la place des femmes dans les migrations, mais les rapports de genre qui se jouent dans ces déplacements de populations demandent encore à être approfondis. C’est dans cette perspective que ce colloque entend parler des genres, des femmes et des hommes tant dans les flux migratoires, les circulations, qu’au sein des populations installées de plus ou moins longue date. Pour le programme du Colloque, prière de vous adresser à : migcendo@pt.lu - www.cdmh.lu