Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

25.10.2020

17h00
opderschmelz - Grand Auditoire

Normal

Prévente / Vorverkauf

20 € (+ FRAIS/VVK-GEBUHREN)

Normal

Caisse du soir /
Abendkasse

25 €

Normal

KULTURPASS: Entrée gratuite / Freier eintritt / Free Entry

Achetez votre ticket aux places de
prévente habituelles ou
directement en ligne.

Sofa

Prévente / Vorverkauf

40 € (+ FRAIS/VVK-GEBUHREN)

Sofa

KULTURPASS: Entrée gratuite / Freier eintritt / Free Entry

Achetez votre ticket aux places de
prévente habituelles ou
directement en ligne.

Table

Prévente / Vorverkauf

40 € (+ FRAIS/VVK-GEBUHREN)

Table

KULTURPASS: Entrée gratuite / Freier eintritt / Free Entry

Achetez votre ticket aux places de
prévente habituelles ou
directement en ligne.

  • FR
  • DE
  • EN
  • Sarah Briganti, piano & Mari Fe Pavón, mandoline 

    Sarah Pirrotte, piano & Katharina Diana Brandel, chant

    Stefan Dorneanu, piano

    Romain Nosbaum, piano  & Cyprien Keiser, violoncelle 

    Kevin Tamanini, piano

    Nous sommes au regret d'annoncer que suite à des circonstances imprévues, le dernier passage de la soirée de Romain Nosbaum et Cyprien Kaiser a dû être annulé. Le reste du programme est maintenu sans changement. Nous vous remercions pour votre compréhension. 
    L'équipe opderschmelz


    Pour le 250e anniversaire de Ludwig van Beethoven, les professeurs de piano de l’Ecole régionale de Musique de Dudelange vous invitent à re - découvrir  la musique d’un des plus grands compositeurs de tous les temps. Lors de 5 mini concerts, ils présenteront  un programme très varié autour de ce compositeur exceptionnel, ceci en collaboration avec des partenaires de musique de chambre. Au programme des œuvres  très connues – notamment les sonates pour piano et violoncelle ou les trios avec piano – ainsi que des  œuvres moins célèbres comme les sonates pour piano et mandoline. Ce petit marathon musical plongera grands et petits dans l’univers sonore unique qu’est celui de Ludwig van Beethoven.

    Kulturpass welcome! À réserver au (+352) 51 61 21 - 2942

    ---

     

    Nous sommes heureux de pouvoir vous accueillir à nouveau dans nos salles !

     
    Actuellement nos concerts se font dans le respect de mesures strictes de sécurité et d'hygiène. Ainsi, chaque visiteur aura sa place assise. Pendant que vous serez assis, vous n'aurez pas besoin de porter un masque. Cependant afin d'assurer la distanciation sociale, il n'y aura qu'un nombre très limité de places disponibles. Nous vous recommandons donc de prendre votre place à l'avance.

    Sarah Pirrotte 

    Née en 1986, Sarah Pirrotte est une pianiste luxembourgeoise. Après sa formation musicale au Conservatoire de la ville d'Esch/Alzette, elle a étudié le piano à la Hochschule für Musik Saar avec Fedele Antonicelli, à l'Ecole Normale Alfred Cortot dans la classe de Victoria Melki et à la Haute Ecole de Musique de Lucerne dans la classe de Hiroko Sakagami.

    Elle a participé à de nombreuses Masterclasses où elle a bénéficié des précieux conseils de Vassil Guenov, Brigitte Engerer, Pascal Nemirovski et Hamish Milne. Depuis 2008 elle enseigne le piano à l'Ecole Régionale de Musique de Dudelange. (L) 

    Katharina Diana Brandel 

    La jeune soprano Katharina Diana Brandel a terminé sa maîtrise à l'Académie de musique de la Sarre en décembre 2018 avec la meilleure note. Elle a reçu des leçons des Professeurs Ruth Ziesak et Yaron Windmüller. Elle est également pédagogue vocale diplômée et a étudié la direction chorale dans la classe du professeur Georg Grün, qu'elle a terminée en juillet 2019. Elle a suivi des master classes avec Christiane Iven, Daniela Mazzucato, Frieder Bernius, Naji Hakim, Régine Théodoresco et Stanley Engebretson, entre autres. Elle a joué dans des productions d'opéra de la HfM Saar dans le rôle du Chœur féminin de l'opéra "The Rape of Lucretia" de Benjamin Britten et dans le rôle de Mimí de "La Bohème" de Giacomo Puccini. Elle est également apparue en direct sur Saarländischer Rundfunk et Deutschlandfunk Kultur. 

    Katharina Diana Brandel est une soprano très polyvalente, ce qui est évident dans son vaste répertoire qui va du début de la Renaissance à la musique contemporaine et aux premières mondiales de celles-ci. Des tournées de concerts l'ont conduite au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, plusieurs fois en Italie (Trieste, Imperia, Brixen), en France et en République Tchèque. 

    Katharina Diana Brandel est boursière de la Fondation Bruno et Elisabeth Meindl, de l'Association Richard Wagner et a reçu le "Deutschlandstipendium". De plus, elle a obtenu le deuxième prix du concours Walter Gieseking 2017 dans la catégorie chant ; elle est lauréate du prix Albonus et du prix de la promotion culturelle des Sudètes pour les arts du spectacle et de la scène. 

    Sarah Briganti 

    Sarah Briganti commence l’apprentissage du piano à 4 ans. Après ses débuts au Conservatoire de Metz, elle obtiendra 3 premiers prix au CRR de Nancy dans la classe d’Hugues Leclère. Elle part ensuite en Belgique suivre l’enseignement du pianiste américain Daniel Blumenthal au Koninklijk Conservatorium Brussel où elle obtient un Master en piano et musique de chambre.Diverses masterclass lui permettront de rencontrer et d’écouter les conseils précieux d’entre autres Nelson Delle-Vigne Fabbri, Katia Veekmans. Idil Biret, Philippe Entremont.Elle suivra notamment l’enseignement du pianiste français Eric Vidonne et de la pianiste lituanienne Muza Rubackyte au Conservatoire russe Serge Rachmaninoff de Paris. Sarah Briganti s’est produite dans le cadre de différents festivals de musique contemporaine, Musique Action à Nancy, festival Acanthes de Metz, 3rd Weeks Contemporary Music à Shanghai, Malher fetival à Jihlava, International Composition Price à Hong Kong et fut membre permanent de l’ensemble de musique contemporaine Luxembourg Sinfonietta de 2008 à 2016.

    Elle est sollicitée à se produire en soliste en France et à l’étranger (Chine, République tchèque, Allemagne, Belgique, Luxembourg). Sa grande affection pour la musique de chambre l'amène à côtoyer diverses formations et interprètes avec lesquelles elle se produit régulièrement (en France avec le violoncelliste Clément Biehler, le ténor Johnny Esteban; festival de musique contemporaine de Shanghai avec le clarinettiste Jean-Philippe Vivier; A Wiesbaden, Wuhan et Luxembourg avec le clarinettiste Sebastian Plata; A la Philharmonie de Luxembourg en sonate et trio; avec quintette à vent). Actuellement, elle forme le trio Prima donna avec la clarinettiste Marina Moth et la soprano Agathe Zénier. Elle partage la scène avec des artistes d’autres univers, mue par une curiosité toujours active, notamment lors de la création de la pièce A nous deux maintenant (commande pour le centenaire de la première guerre mondiale) mise en scène par Nadège Costes. Pièce dans laquelle elle est entourée des comédiens Reda Brissel et Franck Lemaire autour de texte de Blaise Cendras et du Tombeau de Couperin de Ravel. Elle participera à l’hommage fait aux victimes du Bataclan par le chanteur français Damien Saez, un an après les attentats dans ce même lieu. Sarah est également membre de la fondation EME à Luxembourg depuis 2011.

    Parallèlement à sa carrière musicale, Sarah obtient une licence de musicologie à l’université de Nancy, un DE au Cefedem de lorraine ainsi qu’un Capes d'éducation musicale. Elle enseigne actuellement au Luxembourg à l’Ecole Régionale de Musique de Dudelange. 

    Mari Fe Pavón 

    Bercée au son de la guitare depuis l'enfance, Mari Fe Pavón commence l’étude de la mandoline très jeune avec les professeurs P. Chamorro et Caridad Simón et découvre ainsi quelques années plus tard l'expérience d'orchestre et de soliste, au sein de l'orchestre de sa ville, sous la direction de Pedro Chamorro. Elle débute également des études de guitare auprès de Manuel Muñoz. Elle enregistre son premier disque à l'âge de 15 ans avec ce même ensemble, et se perfectionne ensuite au Conservatoire d’Alcázar de San Juan et au Conservatoire de Musique d’Esch/Alzette au Luxembourg. 

    Ses années d'études ont été rythmées par une activité de chambriste conséquente ayant eu l'occasion de se produire avec des musiciens tels que Mstislav Rostropovitch, Estebán Sánchez,... Plus tard elle se perfectionne auprès du guitariste français Michel Sadanowsky à Paris et a été membre du « Trio de guitares de Paris ». 

    Par ailleurs très intéressée et investie dans la recherche de répertoires historiques méconnus, Mari Fe Pavón s'initie à la mandoline baroque et découvre ainsi l'interprétation historique. Très vite passionnée par cette expérience, elle étudie avec le Prof. Marga Wilden- Hüsgen à la « Hochschule für Musik Köln ». Mari Fe Pavón communique sa soif d'aller toujours plus loin dans la compréhension, son goût pour la découverte de répertoires oubliés et sa curiosité expérimentale de toutes les cultures, elle pose un regard neuf et singulier sur tout un pan de notre histoire musicale et sur la musique baroque pour cordes pincées. 

    Parallèlement, elle fonde plusieurs ensembles (Il Forum Musicale, Duo Muñoz-Pavón, Luxembourg Mandolin Quintet, Stage International en Alsace, Artemandoline) avec Juan Carlos Muñoz, et très vite les engagements dans toute l’Europe et à l'étranger se multiplient (USA, Canada, Japon, Espagne, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Autriche, Grèce, France, Italie...). 

    Elle est régulièrement sollicitée par l’orchestre philharmonique du Luxembourg. Elle est invitée comme membre de jury dans divers concours internationaux : Luxembourg, Grèce, Allemagne. Elle est professeur de mandoline, de guitare et de musique de chambre au Luxembourg. Mari Fe Pavón est membre fondatrice de l'ensemble Artemandoline avec Juan Carlos Muño. 

    Stefan Dorneanu 

    Stefan Dorneanu débute ses études musicales au Conservatoire de Musique de la Ville de Luxembourg. Il étudie le piano auprès de Madame Anise Weiler et obtient le prix supérieur en piano en 2014 avec la mention « distinction ». Depuis automne 2015, il poursuit ses études d'abord de Bachelor et puis de Master au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Monsieur Mikhail Faerman. En plus de ses études en piano, il participe régulièrement à des masterclasses et des stages, notamment avec : Edith Fischer (Suisse), Andreas Fröhlich et Claudius Tanski (Autriche), Thomas Duis (Allemagne), Alexander Mdoyant (Grèce). 

    D'autre part, les intérêts musicaux du jeune pianiste ne se situent non seulement autour de son instrument, mais également autour de l'art de la composition. A l'occasion du cours de composition de Monsieur Claude Lenners, il a écrit son premier œuvre pour orchestre qui a été interprété par l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg en 2015. 

    Stefan Dorneanu se consacre d'ailleurs au répertoire de musique de chambre. Ayant obtenu le prix supérieur en 2014 en musique de chambre avec la mention « distinction », il interprète une variété de pièces classiques et modernes dans diverses formations. 

    Romain Nosbaum 
    "La musique que joue Romain Nosbaum est une affaire de cœur. Vous le ressentez à chaque note. Il interroge les œuvres, les romantise pendant quelques instants, puis se replie sur l'introspection". (pizzicato)
    Romain Nosbaum est un individualiste parmi les pianistes de sa génération. Sans airs ni grâces, mais avec modestie et dévouement passionné, l'accent est mis exclusivement sur la musique. Le geste grandiose lui est aussi étranger que la brillance même - son jeu captive au contraire par son intelligence et son individualité subtile combinées à la perfection technique. 
    La subtilité et l'immédiateté de son pianisme ne sont que trop bien reflétées dans le répertoire de Romain, qui se concentre sur la littérature romantique pour piano ainsi que sur la musique de compositeurs contemporains. Un intérêt universel pour "la tradition et l'innovation" s'exprime non seulement en tant que soliste mais aussi dans son travail de chambriste passionné. Il se produit régulièrement comme accompagnateur de chansons avec des artistes tels que sa sœur Véronique et est membre du Trio aléatoire avec l'instrumentation colorée de la flûte, du violoncelle et du piano. En outre, Romain participe à des projets interdisciplinaires tels que la production du Winterreise de Schubert par Claude Mangen, la chorégraphie en direct A nima de Giorgio Mancini, ou les lectures musicales de textes de Vaslav Nijinsky et Michel Houellebecq avec l'acteur Christian Berkel et le pianiste Kevin Tamanini. 
    Originaire de Suisse, il est littéralement né avec la musicalité. Sa grand-mère, également pianiste, a rencontré de grands noms tels que Alfred Cortot et Clara Haskil et a joué sous la direction de Felix Weingartner. Romain a commencé à jouer du piano à l'âge de 7 ans et a complété sa formation aux conservatoires de Luxembourg et de Metz. Il poursuit ses études à l'Académie de musique de Bâle, au Conservatoire de Berne et enfin au Mozarteum de Salzbourg. Parmi ses professeurs se trouvaient des personnalités telles qu'Alexander Müllenbach, Marie-Paule Aboulker, Peter Efler et Rada Petkova. De 1998 à 2008, il a lui-même été chargé de cours au Conservatoire de Luxembourg. 

    Ses concerts l'ont amené à se produire en récital, en tant que soliste mais aussi en tant que chambriste partout en Europe, en passant par la Russie et l'Asie de l'Est. Ses enregistrements en solo ont été accueillis avec enthousiasme par la critique, qui a loué son interprétation personnelle du répertoire romantique ainsi que son sens et sa polyvalence de la musique contemporaine. Après deux albums solo (2010/2014) dans sa propre maison d'édition Mis, l'enregistrement des œuvres intégrales de la compositrice bulgare Albena Petrovic-Vratchanska a suivi en 2016 sur le label GEGA new. En 2017, Romain sort son nouveau CD solo Encores sur ARS Produktion. 

    Cyprien Keiser 

    Né au Luxembourg en 2000, Cyprien Keiser a reçu son premier cours de violoncelle à l'âge de quatre ans à " l'Académie Musicale Vivaldi". Il a continué ses études musicales à la "Musikschule der Stadt Bonn" (Allemagne), à " l'École de Musique de Dudelange", et au "Conservatoire Gabriel Pierné" (Metz; France). Depuis 2013 Cyprien est élève au "Conservatoire d'Esch-sur-Alzette" dans la classe de Jean Halsdorf. Il participe régulièrement à des masterclasses en Roumanie avec Prof. Dr. Marin Cazacu, au Luxembourg avec le violoncelle solo de l'OPL, Ilia Laporev, en Allemagne avec Prof. Gustav Rivinius, Prof. Maria Kliegel et Daniel Müller-Schott et en France avec Prof. Jérôme Pernoo. Il participe aussi à de nombreuses académies musicales comme "Musica Mundi" à Genval (Belgique), ISA (Internationale Sommer Akademie) à Vienne et "Pablo Casals" à Prades (France). Cyprien a remporté plusieurs concours. Il détient le 1er prix en solo et en musique de chambre au "Concours Artistique d'Épinal" (France), le 1er prix au "International Competition for Cello" à Liezen (Autriche) et il obtient à plusieurs occasions le prix SACEM et la médaille d'or au "Concours Européen pour Jeunes Solistes" (Luxembourg) et au "Concours Luxembourgeois pour Jeunes Solistes". En 2014, il a été invité pour jouer avec l'orchestre symphonique "Serghei Lunchievici" en République Moldave. Dans la même année il a participé à une tournée en Allemagne et Autriche organisé par l'EMCY (European Union of Music Competitions for Youth). En 2016 Cyprien à été admis à l'unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dans la classe de Jérôme Pernoo.

    En 2017 il a obtenu le "Diplôme Supérieur" avec "Grande Distinction" au "Conservatoire d'Esch-sur-Alzette". En 2018 Cyprien a eu la chance de jouer les Variations Rococo de Tchaikovsky avec l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg. La même année la classe de Jérôme Pernoo s'est rendue en Chine pour se produire dans le cadre du festival "Super Cello" lors de plusieurs concerts dans les villes de Beijing, Huangshan et Shanghai. 

    Kevin Tamanini 

    Kevin Tamanini, pianiste, a étudié aux conservatoire de Rouen et Metz ainsi qu’à la Musikhochschule de Lübeck où il entre dès le premier tour dans la classe de Frau Prof. Konstanze Eickhorst, avant de poursuivre au sein de la Hochschule für Musik de Sarrebruck où il décroche le Konzertréifeprüfung (Master) en 2009, dans la classe de Herr Prof. Thomas Duis et Fedele Antonicelli. Il a suivi, entre autres, des masterclasses avec Noël Lee, Pierre- Laurent Aimard, Pascal Le Corre et Anne Queffélec.

    Sa grande connaissance littéraire et linguistique (il parle couramment le français, l’allemand, l’anglais, l’espagnol, le luxembourgeois, le portugais, le russe et le grec) apporte à Kevin Tamanini une approche sensible et enthousiaste du rapport entre la musique et le texte de du travail avec les chanteurs. Il a notamment travaillé avec des chanteuses telles que Christiana Dietzsch- Carvin, Cécile Bonnet ou Marianne Dellacasagrande et accompagné les masterclasses de Sigmund Nimsgern, François Le Roux, Udo Reinemann et Jannifer Lamore. 

    PROGRAMME
    17h00     Sarah Briganti & Mari Fe Pavón
                   Sonatine en do mineur WoO 43a - L.v. Beethoven
                   Sonatine en Do Majeur WoO 44a - L.v. Beethoven
                   32 Variations en do mineur WoO 80 - L.v. Beethoven
                   Adagio ma non troppo WoO 43b -  L.v. Beethoven
                   Andante et Variations WoO 44b - L.v. Beethoven
    17.45: Sarah Pirrotte - Katharina Diana Brandel (30min)
    Adelaide op.46
    Sechs Gesänge op.75
    An die Hoffnung op.94 
    18.15: Entracte
    18.45: Kevin Tamanini (23min)
    Variations et fugue op.35 en Mi b Majeur
    19.15: Stephan Dorneanu (26min)
    Sonate op. 111 en ut mineur
    19.50: Romain Nosbaum - Cyprien Kaiser (27min) (annulé)
    Sonate pour violoncelle et piano op. 69 n.3