Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

01.03.2016

20h00
opderschmelz - Grand Auditoire

Prévente / Vorverkauf

15 € (+ FRAIS/VVK-GEBUHREN)

Caisse du soir /
Abendkasse

20 €

KULTURPASS: Entrée gratuite / Freier eintritt / Free Entry

Achetez votre ticket aux places de
prévente habituelles ou
directement en ligne.


Ludivine Issambourg, flute, alto-flute

Naïssam Jamal, flute, näi

Fanny Menegoz, piccolo, flute, alto flute

Michel Edelin, flute, alto flute, bass flute

Peter Giron, double bass

John Betsch, drums

Michel Edelin est un compositeur et un instrumentiste important du jazz en France - Le Monde

...Michel Edelin réinvente la vérité du Jazz... Jazz Magazine

Mentionné dans le « Dictionnaire du jazz » (Editions Laffont), Michel Edelin est reconnu dans « Les grands créateurs de jazz » (Editions Bordas) comme un grand spécialiste de la flûte jazz. Il est parmi les quatre meilleurs flûtistes cités par un référendum du magazine « Jazz Hot ». Il remporte plusieurs prix de soliste et se situe, à l’exemple de Roland Kirk ou Eric Dolphy, parmi ceux qui font de la flûte un moyen d’expression original, à part entière. Michel Edelin crée de nombreux groupes de jazz en rassemblant des noms prestigieux de la scène de jazz internationale, dont e.a. Phil Minton, Steve Potts, François Méchali, Adam Nussbaum, Byard Lancaster. 

Dans son projet Flute Forever », Michel Edelin va encore plus loin dans sa volonté d’émanciper la flûte et de l’affranchir de son image d’instrument secondaire au répertoire stéréotypé. Il élargit son groupe et crée au sein de son sextet un quartet de flûtes aux sonorités surprenantes, fouillées, puissantes. L’apparition de nouvelles flûtistes pleines de talent et à la technique parfaitement maîtrisée a redonné un souffle nouveau à cette expression musicale originale qui est en pleine évolution et qui s’épanouit majestueusement dans cet ensemble. Ce renouveau orchestré par Michel Edelin en réunissant deux générations dans un même groupe, est soutenu par une section rythmique solide de deux musiciens new-yorkais de renom. Ludivine Issambourg, Naïssam Jalal et Fanny Menegoz dont les précédentes  productions personnelles ont été très remarquée, ont réussi, par leur personnalité et leur créativité, à poursuivre l’oeuvre des grands anciens. Lyrisme, envoûtement des improvisations échevelées, rugissement des grooves, « Flute Fever » est un projet inouï qui fait voler en éclats toutes les conventions.

 Le son et le phrasé de Ludivine Issambourg incendient de leurs fulgurances aussi bien le  hip-hop que le jazz de « Flute Fever ». Naïssam Jalal invente une musique à son image : métissée et combative évoquant la musique nomade de Don Cherry et le jazz mystique obsessionnel de John Coltrane. Fanny Menegoz, elle aussi flûtiste, mais aussi chanteuse et compositrice, a collaboré à des projets variés dont ceux  de Wax Taylor, d'André Minvielle  ou du Healing Orchestra. Le jeu de contrebasse sûr et profond de Peter Giron lui ont permis de jouer aux côtés de Rhoda Scott, Hal Singer, Sarah Morrow, Archie Shepp, Luther Allison. Elève et héritier musical  de Max Roach, John Betsch est un des plus importants batteurs de l’histoire du jazz qui a collaboré avec les plus grands : Archie Shepp, Abdullah Ibrahim, Steve Lacy e.a.