" /> Opderschmelz | Agenda / Sylvain Rifflet & Jon Irabagon "Perpetual Motion"

Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

11.10.2015

20h00
opderschmelz - Grand Auditoire

Prévente / Vorverkauf

15 € (+ FRAIS/VVK-GEBUHREN)

Caisse du soir /
Abendkasse

20 €

KULTURPASS: Entrée gratuite / Freier eintritt / Free Entry

Achetez votre ticket aux places de
prévente habituelles ou
directement en ligne.

Pass TON

Prévente / Vorverkauf

45 € (+ FRAIS/VVK-GEBUHREN)

Pass TON

Caisse du soir /
Abendkasse

45 €

Pass TON

KULTURPASS: Entrée gratuite / Freier eintritt / Free Entry

Achetez votre ticket aux places de
prévente habituelles ou
directement en ligne.


Sylvain Rifflet, tenor sax, clarinet, electronics

Jon Irabagon, alto + tenor sax

Joce Mienniel, flute

Phil Gordiani, guitar

Eve Risser, piano

Benjamin Flament, percussions

Enfin une œuvre digne de Moondog - Télérama

Perpetual Motion restitue parfaitement bien l’impression de mouvement perpétuel produit tout au long de sa carrière par le viking fou et visionnaire qui transformait le bitume new-yorkais en un champ luxuriant de mélodies attachantes, de rythmes colorés et de poésies insolites - CHOC – Jazz Magazine

Une vibrante et très ambitieuse célébration - Rolling Stone

Dans leur création « Perpetual Motion », les saxophonistes Sylvain Rifflet et Jon Irabagon rendent un vibrant hommage à Louis Thomas Hardin, mieux connu sous le nom de Moondog. Ce clochard céleste a, dès les années 40, arpenté les rues de New York, le plus souvent coiffé d’un casque de Vicking, et a créé la street music. Sous ses parures fantaisistes et sa marginalité s’est toujours caché un grand créateur. Moondog, personnage énigmatique et surréaliste, était en fait un musicien accompli et iconoclaste qui a fréquenté e.a. Leonard Bernstein, Arturo Toscanini, Charlie Parker, Benny Goodman, Philipe Glass et Terry Riley.

Génie méconnu, pionnier du minimalisme, maître du contrepoint, Moondog qui s'inspirait autant de la Renaissance que du jazz, était lui-même influencé par la musique des Indiens de l’Amérique du Nord et les sons des Caraïbes. Il a écrit, semble-t-il, quelque mille oeuvres, dont 81 symphonies et près de 300 madrigaux. Moondog est un fantôme, il ne laisse aucune postérité musicale, aucune école, ses œuvres sont peu jouées, mais son influence subliminale est incommensurable. Rifflet et Irabagon ont ravivé la mémoire de Moondog en donnant des couleurs contemporaines à sa musique étonnamment moderne, en y incorporant leurs propres visions et en créant des tourbillons sonores qui aboutissent à un mouvement musical perpétuel.  

Saxophoniste et multi-instrumentiste français, Sylvain Rifflet s’est produit e.a. aux côtés de nombreux jazzmen de renom comme Riccardo Del Fra, Aldo Romano, Kenny Wheeler, Michel Portal, Joey Baron, Pascal Schumacher. En 2008, il reçoit le premier prix de groupe au Concours National de la Défense, et ensemble avec Airelle Besson le Django d'Or 2008 dans la catégorie Nouveau Talent, pour l’album « Rockingchair ». Avec son groupe Alphabet, son ensemble le plus célébré à ce jour, Sylvain Rifflet donne libre cours à son obsession des sonorités inédites. Suite à ses formations aux écoles de musique Juilliard et Manhattan, le saxophoniste américain Jon Irabagon s'est vite attaché à de nombreux musiciens renommés, tels que Wayne Shorter, Kenny Wheeler, Charles Gayle, Kenny Barron, Billy Joel et Michael Bublé. Sa voix musicale est composée de plusieurs styles : le jazz traditionnel avec le Hot Club of Detroit, le jazz « destructioniste » avec le groupe Mostly Other People Do The Killing, et son style avant-gardiste qui, en 2008, lui permet de remporter le premier prix du Thelonius Monk International Jazz Competition.