Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

02.10.2015

20h00
opderschmelz - Grand Auditoire

Prévente / Vorverkauf

20 € (+ FRAIS/VVK-GEBUHREN)

Caisse du soir /
Abendkasse

25 €

KULTURPASS: Entrée gratuite / Freier eintritt / Free Entry

Achetez votre ticket aux places de
prévente habituelles ou
directement en ligne.

Kulturpass

Entrée libre / Freier Eintritt / Free Entry


Stanley Jordan, guitars, piano

Genius is a word often tossed around in musical circles, but it has been rightfully applied to Stanley Jordan Leonard Feather – Los Angeles Times

Superstar de la guitare électrique, Stanley Jordan a développé un style unique, alliant l’utilisation des deux mains sur le manche de la guitare à la technique de la corde pincée et frappée. Il faut le voir sur scène, quand ses doigts possédés tambourinent frénétiquement sur les cordes et que ses deux mains courent le long du manche, créant ainsi un spectacle  époustouflant et hypnotique. Il est capable aussi de jouer sur deux guitares ou même sur la guitare et le piano simultanément.

Mais l’énorme talent de Stanley Jordan ne s’épuise pas dans sa seule virtuosité. Son style fluide et ses textures complexes façonnent une musique singulière, raffinée et subtile. Dès les années 80, au début de sa carrière, il a joué et enregistré avec Art Blakey, Richie Cole, Stanley Clarke et Kenny Rogers. Diplômé de l’Université de Princeton, il avait déjà joué au cours de ses études avec Quincy Jones, Benny Carter et Dizzy Gillespie. En 1985, on le trouve aux premiers rangs de la scène jazz avec son album « Magic Touch », un projet révolutionnaire qui  allait relancer le fameux label Blue Note, qui s’est vendu à 500.000 exemplaires aux Etats-Unis.

Les albums suivants reflètent les recherches musicales perpétuelles de Stanley, sa volonté d’aller constamment au-delà des bornes stylistiques. Il s’est ainsi aventuré dans le rock, la soul, les grooves africains et latinos. En 1987, il jouit d’une célébrité considérable, il apparaît dans le film « Blind Date » de Blake Edwards (avec Bruce Willis et Kim Basinger). Dans un autre film, un hommage à Les Paul, il joue avec Les Paul, Eddie Van Halen, BB King, Steve Miller, David Gilmour et Brian Setzer. Pour l’album « Friends », il a convié e.a. Mike Stern, Russell Malone, Regina Carter, Kenny Garrett, Ronnie Laws et Christian McBride. Son plus récent CD « Duets » (2015) sur lequel il joue en duo avec Kevin Eubanks, a été accueilli avec enthousiasme par la presse internationale.