Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

20.10.2021

19h30
opderschmelz - Grand Auditoire

Ouverture des portes à 18h30

Prévente / Vorverkauf

20 € (+ FRAIS/VVK-GEBUHREN)

Caisse du soir /
Abendkasse

25 €

KULTURPASS: Entrée gratuite / Freier eintritt / Free Entry

  • FR
  • DE
  • EN
  • Criss Cross Europe
    Jim Black - coach
    Nabou Claerhout - trombone (Belgique)
    Chris Guilfoyle - guitar (Irlande)
    Michel Meis - drums (Luxembourg)
    Sannne Rambags -  vocals (Pays-Bas)
    Aleksander Paal - alto saxo (Estonie)
    David Bowden - bass (Écosse)

    Melez 
    Jim Black - batterie
    Cansu Tanrikulu - compositions, voix
    Elias Stemeser - piano

    Partenaires
    KULTUR I LX (Luxembourg)
    JAZZLAB / De BIJLOKE (Belgique)
    IMPROVISED MUSIC COMPANY (Irlande)
    ESTONIAN JAZZ UNION (Estonie)
    EDINBURGH JAZZ & BLUES FESTIVAL (Écosse)
    AMPA / CONCERTCLUB PARADOX (Pays-Bas)

    Chaque année, Criss Cross Europe réunit 6 jeunes musiciens de jazz et d'impro prometteurs de 6 pays européens pour former un groupe paneuropéen. Pendant la période de résidence, ces musiciens travaillent ensemble, guidés par des experts et un coach artistique - un porte-drapeau de la scène jazz européenne. Cette année, ce coach est le batteur américain Jim Black, basé à Berlin, l'une des voix les plus influentes du jazz contemporain.  Tout au long des résidences, les partenaires se réunissent pour étudier les ingrédients qui permettent de construire des carrières musicales internationales.
    La résidence à Tallinn du 4 au 8 octobre 2020 est conclue par une tournée de concerts qui emmène le groupe dans des lieux et festivals de premier plan dans les 6 pays partenaires : l'Estonie, l'Irlande, l'Écosse, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas.

    Le coach Jim Black, qui fait partie de la nouvelle génération d'innovateurs du jazz avec des projets tels que Human Feel, Bloodcount de Tim Berne, Pachora, le trio d'Ellery Eskelin, et Tiny Bell Trio de Dave Douglas, est internationalement reconnu pour son approche virtuose mais très personnelle du jazz contemporain. Black a choisi une sélection intrigante de musiciens pour "son" groupe Criss Cross Europe.

    Nabou Claerhout a fait un pari courageux et inhabituel en apprenant à jouer du trombone à l'âge de 9 ans. Personne n'aurait alors pu imaginer que, des années plus tard, elle se retrouverait au cœur de la scène du jazz contemporain. Aujourd'hui, Nabou est l'une des trombonistes de jazz les plus prometteuses et les plus innovantes du Benelux. Avec Fred Wesley et Mark Guiliana en tête, la jeune Nabou est passée de la Kunsthumaniora Brussel au Codarts Rotterdam, avec entre autres Bart Van Lier et Ilja Reingoud comme professeurs. Dès son plus jeune âge, Nabou a eu la chance de jouer avec des artistes de renommée internationale tels que Bert Joris, John Ruocco, Dave Holland, Dave Douglas, Evan Parker, Martin Fondsen, Jules Buckley, Jeroen Van Herzele, Andy Hunter, Bert Boeren, Akua Naru, etc. Après un passage à la Royal Academy of Music de Londres (2017), Nabou est diplômée de Codarts en 2018. Depuis, elle enseigne au Conservatoire de Courtrai et aux académies de musique de Wilrijk, et travaille comme chercheuse à l'Institut Arts & Research d'Anvers depuis septembre 2021.

    Chris Guilfoyle est un guitariste, compositeur, chef d'orchestre et éducateur irlandais actuellement basé à Dublin. Après avoir obtenu son BA en Jazz Performance au Newpark Music Centre de Dublin en 2010, il a obtenu un Master en Music Performance à l'Université de Lucerne en Suisse en 2014. Au cours des dix dernières années, Chris a effectué des tournées régulières en Irlande et à l'étranger, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique et en France. Depuis 2011, Chris est membre du corps professoral du programme BA in Jazz Performance du Newpark Music Centre, et est depuis devenu maître de conférences en jazz à la Dublin City University où il enseigne la guitare et les études d'ensemble. Il est également membre fondateur de la Dublin Jazz Co-op, un collectif de musiciens de jazz irlandais qui donne des concerts hebdomadaires au Workman's Club de Dublin. Chris dirige son propre groupe, Umbra, un quintet acclamé par la critique et composé de quelques-uns des musiciens les plus prometteurs d'Irlande. Umbra a sorti deux disques au cours des deux dernières années et a effectué de nombreuses tournées en Irlande et en Europe. Au cours de sa carrière relativement courte, Chris a joué avec certains des plus grands noms du jazz, notamment Dave Liebman, Jim Black, Tom Rainey, Theo Bleckmann, Nils Wogram, Ralph Peterson, John O'Gallagher et David Binney. Il se produit également avec Ronan Guilfoyle, Conor Guilfoyle, Sean Carpio et Michael Buckley, qui comptent parmi les musiciens les plus réputés. 

    Le batteur Michel Meis appartient à la nouvelle génération de musiciens de jazz luxembourgeois. Il a étudié la batterie jazz avec Oliver Strauch et Georg Ruby à la Hochschule für Musik Saar (Saarbrücken, Allemagne) et prouve régulièrement sa polyvalence et son ouverture à travers de nombreux projets. Outre son propre projet de jazz, le Michel Meis 4tet, il a longtemps joué avec Dock in Absolute (pop/jazz) et joue actuellement avec Everwaiting Serenade (hardcore mélodique), Kleinkram (jazz), le Gilles Grethen Quartet (jazz) et le duo Blankx avec le pianiste Manuel Krass (free jazz/électro). Meis a joué en live dans des clubs et des festivals au Luxembourg, en Allemagne, en Belgique, en France, aux Pays-Bas, en Italie, en Hongrie, en Ukraine, en Roumanie, en Chine et au Japon. Avec son 4tet, il a sorti son premier album "Lost in Translation" en janvier 2019 dans la série "Jazz thing Next Generation" chez Double Moon/Challenge Records - une première pour un artiste luxembourgeois.

    La chanteuse, compositrice et improvisatrice Sanne Rambags émeut les auditeurs à sa manière, délibérée et très personnelle. Elle utilise sa voix pour exprimer ses sentiments les plus profonds, librement, sans limites, en interaction avec ses collègues musiciens. Sanne Rambags doit parfois se pincer pour s'assurer que tout cela est bien réel : elle donne des concerts fabuleux dans le monde entier et partage la scène avec des personnes qui étaient autrefois ses idoles et qui sont maintenant ses collègues. Partout dans le monde, les spectateurs sont particulièrement sensibles - et émus - par la voix sans paroles de Rambags. Rambags n'a pas seulement cru en son rêve, elle a tout fait pour le réaliser. Elle a pris des initiatives et des risques, et a appris auprès de musiciens expérimentés et inspirants. En s'exposant, elle a été vue, par exemple, par Martin Fondse - chef d'orchestre et directeur artistique de l'Orchestre national de jazz des jeunes des Pays-Bas (2015-2017). Dans l'intervalle, elle a obtenu une licence en études de jazz (performance vocale) à l'Académie de musique et des arts du spectacle de Tilburg (2017). Pendant ses études, Rambags a découvert la musique de la chanteuse Susanne Abbuehl et a ensuite étudié sous sa direction à Lucerne. Dans l'orchestre de jeunes et dans le trio qu'elle a formé avec le batteur Joost Lijbaart et le guitariste Bram Stadhouders, Rambags a mis directement en pratique les leçons qu'elle avait apprises en Europe, en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie. Elle a sorti un album avec ce trio en 2017 : Under The Surface, un enregistrement d'improvisations libres, parfois basées sur la poésie originale de Rambags. Chantant ses propres textes (écrits en anglais), Rambags travaille avec plusieurs groupes, notamment le trio Mudita dont les autres membres sont le pianiste Sjoerd van Eijck et le trompettiste Koen Smits. Elle compose également pour Mudita, l'album Listen To The Sound Of The Forest en étant un exemple. Rambags se produit également en solo en tant qu'auteur-compositeur-interprète, s'accompagnant à la guitare. La voix de Rambags rappelle celle de Susanne Abbuehl, Simin Tander et Mari Boine qui, chacune à leur manière, utilisent plus de sons dans leurs improvisations que ce qui est habituel dans le chant scat. En tant qu'auteur-compositeur-interprète, Rambags s'est surtout inspiré de Joni Mitchell. Rambags s'est inspirée de toutes ces femmes ; c'est maintenant à son tour d'être inspirante. Elle n'a pas besoin de convaincre qui que ce soit, il lui suffit de laisser faire : par elle-même, à partir de son for intérieur, en interaction et, surtout, dans le cœur de ses auditeurs.

    Aleksander Paal est un saxophoniste de jazz demandé qui travaille actuellement comme interprète, compositeur et éducateur à Tallinn, en Estonie. 
    Ayant commencé par le piano classique à l'âge de 7 ans, il est passé au saxophone et a découvert le jazz à l'âge de 10 ans. Au cours de ses premières années, Paal a participé à de nombreux concours locaux de saxophone, orientés vers le classique et le jazz, et a réussi à en gagner certains. Notamment en 2012, il a obtenu le 1er prix du concours Northern European Jazz Talent Contest à Groningen, aux Pays-Bas. Aleksander a étudié la musique jazz à l'Académie estonienne de musique et de théâtre (2008-2014) et à l'Université de musique Franz Liszt Weimar en Allemagne (2010). Pendant ses études, il a participé à de nombreux ateliers internationaux, et a notamment assisté à la réunion de l'IASJ à La Haye en 2010.  Aujourd'hui, il est devenu un improvisateur recherché dans l'idiome du jazz. Savoir se frayer un chemin dans différents styles de musique (y compris le free jazz, l'improvisation libre contemporaine, la pop, le funk, le R&B et plus encore) est certainement l'un des côtés les plus forts du jeu de Paal. En 2016, Aleksander était l'un des principaux altistes d'un projet international appelé Euroradio Jazz Orchestra, qui s'est déroulé en Écosse et était dirigé par Tommy Smith. En 2018, Paal a fait partie des quelques musiciens qui ont été chargés de composer une pièce de jazz symphonique pour un grand orchestre avec une section rythmique de jazz. L'œuvre a été réalisée avec Raul Sööt et a été créée en novembre, à l'occasion du centenaire de l'Estonie.  En plus de diriger ses propres groupes (un quartet et deux trios), Aleksander joue l'alto solo dans l'Estonian Dream Big Band et le New Wind Jazz Orchestra. En tant que sideman, il a joué et enregistré avec divers groupes locaux tels que le S.P.A.R. Quartet, Trading Fives, Jason Hunter Quintet, Sofia Rubina Band et bien d'autres. Paal enseigne à l'Académie estonienne de musique et de théâtre depuis 2018.

    Dawid Bowden, bassiste et compositeur primé basé à Glasgow, travaillant principalement dans les domaines du jazz, du folk et de la musique improvisée contemporaine. Pilier de la scène écossaise, David Bowden a effectué de nombreuses tournées au Royaume-Uni et en Europe avec divers projets.  En 2015, David a remporté le Yamaha Jazz Scholarship Award et en 2017, tout juste diplômé du Conservatoire royal d'Écosse, il a obtenu le titre de " BBC Young Scottish Jazz Musician of the Year ".  David est spécialisé dans l'écriture de musique instrumentale couvrant tous les genres pour des ensembles sur mesure. Sa palette musicale est très variée et se reflète dans son principal projet de composition, inspiré par ses études au Ghana et à Amsterdam : l'ensemble de fusion jazz/monde "Mezcla". Cet ensemble fusionne le jazz moderne avec des influences d'Afrique de l'Ouest, d'Amérique latine et de musique RnB. Le groupe a participé à des festivals dans tout le Royaume-Uni et sortira son premier album en 2020. En tant que sideman, David est membre du Fergus McCreadie Trio. L'album "Turas" du groupe a été sélectionné pour le prix de l'"Album écossais de l'année" et a été présenté dans des lieux tels que le Festival de jazz et de blues d'Édimbourg, le Ronnie Scott's, les festivals de jazz d'Oslo et de Stockholm. David est également co-leader du quartet de jazz contemporain "Square One", décrit comme une "centrale de talents du jazz écossais" par BBC Radio Scotland. Le groupe a remporté le prix Peter Whittingham 2015 et a sorti deux albums salués par la critique, suivis d'une tournée au Royaume-Uni, en Autriche et en Pologne. David est également actif en dehors de la scène jazz, se produisant régulièrement avec des groupes tels que Robin Adams, Avocet, Dosca, Finn Anderson pour n'en citer que quelques-uns. Il a récemment participé à des festivals au Royaume-Uni et s'est produit en République tchèque, en Pologne, en France, en Belgique, en Hollande, en Australie, à Dubaï et en Zambie.

    À Dudelange  Criss Cross Europe se produit dans le cadre d'un programme double avec le trio Melez de Jim Black, dirigé par le vocaliste et compositeur Cansu Tanrıkulu, avec Black à la batterie et Elias Stemeseder au piano. Leur musique est issue de sessions improvisées et sculptée en figures de composition par Tanrıkulu. Sa voix caméléon fusionne avec une approche "sans retenue" de la mélodie et des improvisations basées sur le texte, ce qui la rend unique en tant que conteuse d'histoires. Le batteur Jim Black est bien connu pour son vocabulaire musical sans limite et son talent inventif, ce qui permet au trio d'atteindre les sommets qu'il atteint si souvent. Le jeu habile, l'esthétique exceptionnelle et la confiance du pianiste/claviériste Elias Stemeseder façonnent et colorent le trio d'une manière que lui seul peut créer

    ---

    CovidCheck Info