Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

23.10.2008

20h00
opderschmelz


Il y a longtemps qu'on n'a pas vu débouler sur la scène du jazz un saxophoniste doué d'une virtuosité aussi étourdissante et possédé par une telle frénésie de jouer. James Carter fascine et impressionne d'emblée par son encyclopédique culture du jazz. Court-circuitant l'histoire du saxophone, il réconcilie allègrement tout le monde dans son jeu, Coleman Hawkins avec John Coltrane, Ben Webster avec Albert Ayler. Son jeu nomade affirme la liberté de circulation entre les sons et les époques. Sa technique est confondante de justesse, de précision et de vélocité. Au début "bouillonnante" aujourd'hui magnifiquement maîtrisée, la méthode cartérienne s'impose comme un tourbillon de styles. L'art de James Carter tient du patchwork, du recyclage savant, sa méthode du zapping créatif. Souvent considéré comme le prototype du musicien post-moderne, il s'est arrogé le droit de renouer avec le passé et d'en finir avec les contraintes de l'innovation à tout prix. Son premier album, "JC On The Set" le fait immédiatement reconnaître, à l'âge de 23 ans, comme un des saxophonistes les plus doués de sa génération. Reconnu pour sa virtuosité sur l'ensemble de la gamme des saxophones, il a été élu meilleur saxophoniste baryton trois ans de suite.par l'influent magazine "Down Beat". James Carter s'est produit live et en studio avec le Charles Mingus Big Band, l'Art Ensemble of Chicago, David Murray, Ginger Baker, Aretha Franklin, Lester Bowie, Sonny Rollins e.a. Dans une brève apparition comme acteur, il a incarné le saxophoniste Ben Webster dans le film "Kansas City" de Robert Altman en 1996. Der 39jährige Saxophonist James Carter begann seine professionelle Laufbahn als 17jähriger in der Band von Wynton Marsalis. Schon seine ersten zwei Solo-Alben sorgten in der Szene für Furore. Carter ist seit mehr als 15 Jahren eine der treibenden Kräfte der heutigen Jazzszene. Sein Spiel, oft als kunstvolles Puzzle oder kreatives Zapping bezeichnet, ist tief in der Jazztradition verwurzelt aber genauso sehr nach vorne gerichtet. Mit unerschöpflichem Ideenreichtum, einer überschäumenden Energie und einer atemberaubenden Technik gelingt es ihm die gesamte Tradition des Saxophons im Jazz zu verkörpern und sie mit einem Tornado verschiedenster Stile ins 21. Jahrhundert zu katapultieren.