Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

03.05.2013

12h30
opderschmelz

Prévente / Vorverkauf

15 € (+ FRAIS/VVK-GEBUHREN)

Caisse du soir /
Abendkasse

20 €

KULTURPASS: Entrée gratuite / Freier eintritt / Free Entry

Achetez votre ticket aux places de
prévente habituelles ou
directement en ligne.


Mise en scène : Myriam Müller

Avec Valérie Bodson, Olivier Foubert, Brice Montagne, Christine Muller, Fred Neuen, Valéry Plancke, Laure Roldan, Raoul Schlechter et Jules Werner

Costumes: Caroline Koener
Lumières: Véronique Claudel
Concept scénographique: Reedandsimon
Musique: Bernard Vallery
Assistante à la mise en scène: Cecilia Guichart
Assistante stagiaire: Frédérique Collin

Une coproduction du Théâtre du Centaure avec Kulturhaus de Niederanven, Centre Culturel Régional opderschmelz de Dudelange et Cube 521 de Marnach.

Alceste est amoureux de Célimène, une jeune veuve libre et mondaine et voit défiler chez elle tous les types humains qu’il réprouve.

Le Misanthrope est sans doute le chef-d’œuvre de Molière. Alceste est un homme blessé, orgueilleux, tyrannique, utopiste, amoureux, drôle… entier! Il vit comme une lâcheté la cupidité, l’hypocrisie et les mensonges de ce monde, qu’il rêverait meilleur. On rit de lui comme d’un adolescent, il a raison et se met malgré tout dans son tort. Dans sa prétention à fustiger sans cesse les agissements de ses contemporains, il s’éloigne lui-même de la vérité et des autres. Alceste «seul contre tous» ou «donneur de leçon fatiguant»?

Dans cette comédie, Molière a enfermé dans un salon mondain toute une tranche de la société : des bourgeois, plus ou moins influents, dans l’air du temps et oisifs. Il dépeint le portrait d’un milieu où Alceste fait figure d’utopiste ringard et vieux jeu, néanmoins cet homme intransigeant soulève des questions fondamentales qui ont des résonances profondes pour notre génération : n’avons-nous pas le droit et le devoir de refuser le monde tel qu’il est? Comment se positionner individuellement dans une société en manque de repères, une société poussant le culte du soi à l’extrême? Où se situe l’équilibre entre compromis et compromission?

A chacun de se reconnaître en Alceste :«Je veux qu'on soit sincère, et qu'en homme d'honneur, on ne lâche aucun mot qui ne parte du cœur.» ou en Philinte «C'est une folie à nulle autre seconde de vouloir se mêler de corriger le monde.»

Les débats sont ouverts!

Théâtre du Centaure
7, 8, 12, 14, 15, 19 21 et 22 décembre 2012 à 20h
6, 9, 13, 16, 20 décembre à 18h30

Centre Culturel opderschmelz de Dudelange
3 mai 2013 à 20h

Kulturhaus Niederanven
4 mai 2013 à 20h
5 mai 2013 à 17h

Cube 521 de Marnach
23 mai 2013 à 20h