Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

30.09.2011

20h00
opderschmelz


"Le swing, la rage, l'émotion, la sonorité : Soledad... Enfin un groupe de merveilleux musiciens qui joue la musique d'Astor Piazzolla comme elle doit être jouée... avec Passion » Richard Galliano . « Réunissant intelligence, savoir-faire et sex-appeal, ils m'ont transportée dans le monde mystérieux et tragique du tango." Martha Argerich « Univers pathétique et enivrant…pour réussir ce coup de maître, il fallait des virtuoses : le groupe Soledad. » Le Monde de la Musique Il est certainement impossible de danser le tango sur la musique de Soledad. Le quintette insolite formé de cinq jeunes musiciens en provenance de Bruxelles ne s'intéresse pas aux sentiers battus mais réussit au contraire à trouver de nouvelles facettes étonnantes au tango, S'inspirant du maître argentin Astor Piazzolla, le groupe prend le tango comme départ pour de sémillantes aventures musicales. Les interprétations vivent du jeu appuyé et de la rythmique complexe, empruntés tant à la musique classique qu'au jazz. Les compositions sont mélancoliques, sombres, puis passionnées et fougueuses, et les tempi changent même plusieurs fois dans un seul morceau. Soledad voit le jour en 1995 par la rencontre de cinq jeunes musiciens tous en possession d'une solide formation classique. Séduits par l'oeuvre d'Astor Piazzolla, ils se spécialisent dans l'interprétation du Tango Nuevo. Le groupe a très rapidement obtenu les faveurs des salles. Lors d'un de leurs concerts au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en avril 2000, ils rencontrent la célèbre pianiste classique Martha Argerich. Celle-ci les invite alors à se produire avec elle sur différentes scène internationales. L'accordéoniste de référence Richard Galliano ne tarit pas d'éloges à leur sujet. En janvier 2002, Soledad clôture la cérémonie des Victoires de la Musique Classique en direct sur France 3. En décembre 2002, le groupe reçoit un "Choc de l' année" décerné par la rédaction du magazine "Le Monde de la Musique" pour son premier album. Le deuxième album de Soledad, au titre évocateur de "Del Diablo", est sorti en 2003 chez Virgin Classics. Le troisième album « Passage » - dédié à la musique du compositeur Frédéric Devreese et avec la collaboration du grand guitariste Philip Catherine - en octobre 2006 sur EMI/Virgin Classics. Soledad a signé chez Enja Records pour leur nouvel album "Soledad - In Concert" en 2010. Leur répertoire inclut des compositions des membres du groupe, ainsi que des versions sublimes d'oeuvres de Egberto Gismonti, Astor Piazzolla pour lequel Soledad a prouvé d'être l'interprète rêvé. Les albums ont reçu les plus grands éloges dans la presse nationale et internationale, et partout le groupe séduit les audiences. C’est sur les scènes des plus grandes salles et festivals internationaux que l' on retrouve Soledad aujourd' hui, comme le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le Suntory Hall de Tokyo,le Grand auditorium du Palais des festivals à Cannes, le Concertgebouw d’Amsterdam, au Miami Festival en Floride, aux Argerich festival de Taïpeï (Taïwan), de Lugano (Suisse), et de Beppu (Japon), et le Montreal Jazz Festival. Les critiques sont unanimes, qu’ils soient spécialisés en musique classique, musique du monde, jazz ou rock : Soledad est impressionnant et subjuge tout public, réunissant une technique parfaite à une sensibilité musicale profonde et une fougue éblouissante.