Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

01.10.2011

00h00
opderschmelz


Les cultures du monde se donnent rendez-vous à Dudelange pour l’espace d’un weekend. Pour la 11e fois consécutive, la Commission consultative pour Etrangers de la Ville de Dudelange organise cette manifestation amicale, musicale, conviviale et festive, avec la collaboration et la participation de plus de 20 associations locales. Des spécialités culinaires, des boissons exotiques, de l'artisanat et des produits du monde seront étalés sur de nombreux stands. Les performances musicales et folkloriques en provenance de plusieurs pays et régions du monde vont divertir le public tout au long de la fête. Au programme de cette année e.a. : Samedi 01.10. (19H30 – 00H30) DOTSCHY REINHARDT, LOS PAPERBOYS & JAUNE TOUJOURS Entrée gratuite Descendante directe de l’illustre Django Reinhardt, la chanteuse-guitariste Dotschy Reinhardt invente des voies nouvelles pour le jazz manouche et le gipsy swing. Entourée d’un quintette multiculturel, mettant l’accent sur les percussions orientales, elle se distingue par son langage fort et indépendant, porté par sa voix chatoyante. Dotschy affiche avec fierté son appartenance à son peuple, minorité persécutée, les Sinti et Roma. Los Paperboys, Avec un énorme potentiel de créativité et une musicalité qui transcende allègrement les frontières des pays et des genres, ces musiciens canadiens combinent dans leurs performances la joie de vivre mexicaine à la passion celtique, le tex-mex incandescent au country-rock déchaîné, en passant par le blues des desperados. Le groupe bruxellois Jaune Toujours ne s'embarrasse pas de détails quand il s'agit de dénoncer l'état du monde. Sans grands discours et sans volonté de moralisation, il défend avec ardeur la responsabilité de l'individu, la citoyenneté et l'humanisme. Musicalement c'est un mélange explosif et original. L’air de fête et la volonté de partage sont de mise autant que l’espoir, l’humour et surtout l’envie de faire danser. Dimanche 2.10. (11H00 – 19H00) VA FAN FAHRE, DIKANDA, OBIDAYA, URBAN WARRIORS... Entrée gratuite Va Fan Fahre est un collectif de musiciens d'abord réunis pour jouer de la musique klezmer. Le succès aidant, ils ont ajouté à leur répertoire musiques bulgare et roumaine, accents éthiojazz prononcés, inflexions funky appuyées, sonorités de fanfares serbes, rythmes et mélodies du Maghreb ou du Rajasthan, et leurs propres compositions. Avec cet étonnant et tonitruant brassage culturel, ils font des prestations réjouissantes. Dikanda se réapproprie les sonorités des Balkans, en les mêlant aux traditions polonaises, macédoniennes, juives, biélorusses, roumaines. Composé de trois femmes et de trois hommes, ce groupe bien balancé d’origine polonaise est invité régulièrement aux grands festivals européens. Un style musical vivant, du violon, de l’accordéon et des percussions à revendre. Obidaya est né de la rencontre entre quatre voix, quatre compositeurs, quatre amis qui décident de former un quatuor vocal dans le plus pur style jamaïcain. Ils réunissent autour d'eux sept musiciens portés par la même envie : composer et jouer du Reggae Roots. Des textes originaux, un groove énergique, des harmonies vocales envoûtantes caractérisent Obidaya qui a transporté sa musique au quatre coins de l'Europe. Urban Warriors, groupe luron de joyeux lorrains porte l’animation de rue dans les salles et les lieux publics. A l’instar des Tambours du Bronx, ces percussionnistes urbains pratiquent des rythmes martelants, frappant leurs bidons à la sonorité puissante. Du foklore en provenance du Portugal, du Monténégro, et plusieurs groupes de jeunes et groupes surprise vont encore étoffer davantage le programme opulent de cette Fête des cultures 2011.