Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

19.05.2011

20h00
opderschmelz


Tout musicien doit se détacher un jour des traditions et des habitudes, quand il veut risquer le pas de franchir la frontière du connu. Pascal Schumacher le fait de manière énergique et avec volupté. Il a choisi le chemin difficile de l’artiste inventif, qui ne cède pas à la facilité des sonorités modernes et de la technique de studio. Au contraire, il travaille et pondère lui-même ses sonorités, défie la musique et se bat avec elle. Au sens littéral, il est donc plus puriste que d’autres qui s’inclinent devant le passé. Il se concentre sur son instrument dont il arrache des sons originaux, sans avoir recours à l’aide des héros. Le vibraphone complique encore cette tâche. Certes, sa sonorité est exotique, mais n’étant pas très souple, elle est souvent associée au divertissement par la mémoire collective. Breveté dans son utilisation comme sonnerie, il appartient à la famille des instruments à percussion et il est fréquemment perçu comme une possibilité parmi d’autres de tambourinage. Quelques légendes lui ont conféré un certain caractère jusqu’à présent et ont dicté définitivement un peu de swing, du bop, une pincée de modern-jazz et une dose de salsa. C’est un instrument qui est maintenant bien accepté, mais on ne trouve qu’une petite poignée de musiciens qui, à titre de compositeurs, stylistes et visionnaires du vibraphone, ont laissé des traces manifestes dans l’univers du jazz. Pour Pascal Schumacher c’est un défi. Le jeune Luxembourgeois prétend non seulement s’affirmer au milieu du mélange des références hétérogènes, mais veut aussi apposer ses marques. Son mélange musical est marquant, son style varie du post-romantique à l’emphase actuelle. Les expressions sonores de son instrument se rapprochent d’une part au style funky discret du Fender Rhodes, d’autre part elles rappellent le tambour d’acier. Parfois elles expriment même l’élégie de l’orgue, ou bien c’est aussi une richesse sonore qui apparaît. Pour les compléter, l’énergie du quartet est bien présente, elle induit un potentiel de créativité complémentaire. Le résultat est considérable : morceau après morceau, « Bang My Can » grandit en une épopée sans mots et jongle avec la structure ainsi que la dissociation. La musique surgit tout en produisant un effet organique et énergique. Elle joue avec le passé, est enracinée dans le présent avec force et emphase et se base sur une tenue de jeu qui est empreinte du jazz de chambre des années quatre-vingt, du rock des années quatre-vingt-dix et de la sincérité du présent. Pascal Schumacher est donc définitivement en train de sortir des sentiers battus avec une équipe formidable à ses côtés, un répertoire compact et reconnaissable sans oublier son idée personnelle du son et suffisamment de sérieux, pour ne pas perdre l’humour dans les détails – vibes with attitude, à l’air du temps. (Ralf Dombrowski) -------- Pascal Schumacher est l’un des vibraphonistes les plus réputés et sollicités de la scène jazz luxembourgeoise. Ses enregistrements et ses tournées se multiplient et ses réalisations à la tête des ensembles qu’il a constitués ont obtenu les récompenses les plus enviées. Le pianiste Franz von Chossy, le bassiste Christophe Devisscher et le batteur Jens Düppe font partie du quartet de Pascal Schumacher. Le quartet fait preuve de qualités exceptionnelles:le soin apporté aux mélodies, des arrangements qui relancent constamment la musique, la virtuosité, une mixture tout à fait moderne de rythmes binaires et ternaires, l’intégration de l’écriture et de l’improvisation et une sophistication qui n’entrave pas l’envie de communiquer. Pascal travaille pour le cinéma, pour la danse et le théâtre, compose pour des Big Bands comme pour des ensembles de chambre. Il a signé des contrats d’enregistrement avec ENJA Records et un premier album, "Here we Gong" est sorti en 2009. Le CCRD opderschmelz, fidèle soutien de Pascal Schumacher, présente avec Monday Night Productions le concert release du nouveau CD "Bang My Can".