Centre Culture Régional
Dudelange opderschmelz

1a rue du centenaire
L-3475 Dudelange

01.10.2010

20h00
opderschmelz


Didier Malherbe a créé ensemble avec Loy Ehrlich et Steve Shehan un merveilleux trio aux couleurs jazzo-ethniques. Soutenu par un incroyable attirail d’instruments exotiques, le groupe s’abreuve aux sources intarissables de la musique métissée de haute volée. Autour du rock (Steve Hillage, Jacques Higelin, Brigitte Fontaine) et du jazz ( Robert Wyatt, Alan Holdsworth, Pierre Bensusan ), des « puja » des saddhous de Bénarès aux nuits de transe mystique des Gnaouas d’Essaouira, Didier Malherbe s’est forgé une personnalité rare et un son envoûtant dès la première note. Loy Ehrlich manie avec autant d’aisance le clavier d’un synthé que le hajouj marocain ou la kora. Pionnier de l’ère jazz-rock, rôdé auprès de Peter Gabriel et Jon Hassell, il fut également pendant longtemps l’accompagnateur attitré de monstres sacrés de la scène « World » tels que Youssou N’Dour, Touré Kunda et Geoffrey Oryema. Depuis près de 20 ans, Steve Shehan, le plus « frenchy » des percussionnistes américains se produit sur toutes les scènes du monde, à l’aise aussi bien avec Brian Eno qu’avec John McLaughlin, Vangelis, Kim Wilde, Herbie Hancock et Paul Simon. A l’écoute des pulsations du monde, il allie les techniques sophistiquées aux sonorités orientales, latines, africaines et indonésiennes. Les trois musiciens séduisent d’emblée leur public par une sonorité ample et homogène, fruit des rencontres entre les mélodies orientales, africaines et le jazz à l’occidentale que les membres du trio ont chacun à leur manière intériorisé. Le Hadouk Trio délivre une musique réjouissante et dépaysante où jazz et musiques du monde s’entremêlent avec cohérence. Berceuse afro-latine, complainte shamanique, pattern gnawa ou encore groove jazzy, chaque morceau se construit avec tact, rigueur et une infinie richesse. Depuis son mythique album « Shamanimal », après ses grandes réussites que sont « Utopies » et « Baldamore » (50 000 albums vendus), des prix prestigieux (dont les Victoires de la Musique Jazz 2008), et son nouvel album studio très aérien, « Air Hadouk », le trio affiche son ineffable présence sur la scène musicale internationale. Hadouk est un monde par lui-même, fait de racines aériennes et de terres rêvées, un continent imprévu qui pointe entre l’Afrique et l’Orient, un rivage improbable qui s’avance entre jazz et world. Photo: Roswitha Guillemin